ASSISTANCE : EXPERT INCENDIE

En tant qu'expert consultant en incendie, ou en tant que consultant interne pour une entreprise de construction, il y a quatre facteurs importants que vous devez connaître et que vous devez surtout suivre si vous et votre société voulez vous conformer à la législation.

  1. Les produits de l'industrie du bois imprégnés contre le feu doivent répondre des exigences obligatoires de la certification CE
  2. Les produits de l'industrie du bois imprégnés contre le feu doivent répondre des exigences obligatoires de la déclaration de performance (DOP). 
  3. Le fabricant, de manière similaire aux exigences d'homologation à un contrôle de la production effectué par un tiers, doit pouvoir prouver qu'il effectue un contrôle continu de la qualité conformément à la loi sur la planification et la construction (SFS 2010: 900).
  4. Chaque espèce de bois individuelle est concernée par des exigences obligatoires pour être certifiée et cette certification doit répondre réellement aux normes correctes par exemple aux normes harmonisées de produits.

Woodsafe est un fabricant agréé

Nos services sont certifiés depuis 2008, et depuis 2009, nous sommes le premier fabricant d'Europe du Nord à avoir nos services certifiés CE selon les normes harmonisées de produit EN14915 et EN13986. Notre système de qualité est assurée conformément à l'annexe ZA, du système 1 C'est notre connaissance du bois imprégné contre le feu qui fait notre force, ce qui vous apporte en tant que consultant expert / consultant en incendie la sécurité dans votre travail et dans votre choix de produits réglementés. Notre système de qualité et de gestion est certifié conforme à la norme ISO 9001, délivrée par l'organisme SP.

Pourquoi la certification et le contrôle par un tiers ?

Par autorisation, nous voulons dire qu'en tant que consultant vous portez la responsabilité de prescrire et/ou de vous référer à un fabricant ayant l'autorisation de vendre du bois traité contre les incendies sur le marché. Cette autorisation implique que les services et le système de qualité du fabricant sont certifiés et sont soumis à un contrôle par un organisme tiers. Les fabricants qui ne sont pas soumis au contrôle par un tiers et les produits qui ne sont pas certifiés, c'est-à-dire qui sont seulement testés à l'épreuve du feu et classifiés sont différents des produits proposés par des fabricants autorisés. Il est de la plus haute importance que vous, en tant que consultant expert, compreniez l'importance que les résultats d'un rapport de classification ou d'incendie ne peuvent pas recevoir, et ne recevront jamais, l'approbation pour une utilisation dans une structure permanente.  

Le certificat d'homologation n'est plus une exigence pour la BBR, mais l'assurance qualité l'est au regard de la loi sur la planification et la construction, ce qui exclut en pratique tout système qui ne suit pas le système de contrôle de la production ainsi que tous ceux dont le système de production n'est pas contrôlé un organisme tiers avisé comme par exemple l'organisme SP du Sveriges Tekniska Forskningsinstitut (Organisme n° 0402 ).

Comment pouvez-vous savoir qu'un document est correct

En plus de ces quatre obligations, vous devez, en tant que consultant expert dans votre corps de métier, posséder les connaissances suffisantes afin de pouvoir reconnaître les documents qui ne sont pas certifiés. La problématique que pose une documentation erronée est considérable, par exemple, un essai d'incendie, des rapports de classification, un document rédigé par un autre institut avec le titre du certificat mais qui en pratique n'est pas un certificat conforme à la loi sur la planification et la construction ou la réglementation de l'Union Européenne sur les produits de construction etc. Il existe des exemples où des instituts délivrent des certifications pour un produit ou un fabricant qui décrivent de manière générale leurs produits comme étant certifiés B-s1,d0. Mais en réalité, le certificat n'est pas conforme aux exigences de l'annexe ZA et du règlement sur les produits de construction 305/2011. Le document a un titre similaire à un certificat, mais n'en est pas un, du moins si l'on se réfère aux exigences du règlement sur les produits de construction.

Lire la documentation n'est pas toujours facile

Nous pouvons vous conseiller en tant que consultant expert en incendie de ne pas vous en tenir à des termes comme B-s1,d0. Il y a plusieurs facteurs qui sont par exemple tout aussi importants. 
    •   Est-ce qu'il remplit les conditions​ B-s1, d0 avec ou sans entrefer ? 
               - B-s1,d0 sans entrefer équivaut dans de nombreux cas à un                       B-s2,d0 avec entrefer. 
    •   Est-ce que le type de bois en question est certifié ?  
              - De l'épicéa certifié ne peut pas remplacer l'utilisation d'un                          autre type de bois comme le pin par exemple
    •   Quelle est l'épaisseur minimale d'une espèce de bois pour être                  certifiée B-s1, d0?  
             - Si un bois est approuvé à 25 mm cela ne veut pas dire qu'il                         serait forcément approuvé par exemple à 15 mm. 

D'autres facteurs qui affectent la performance et qui doivent apparaître sur le certificat sont:
    •   Est-ce qu'il remplit les conditions​ B-s1,d0 même s'il s'agit d'un                  panneau en épicéa peint ?
    •   Est-ce qu'il remplit les exigences B-s1,d0 même si le panneau est              monté en tant que tasseaux et que les 4 côtés sont exposés ? 
    •   Est-ce qu'il remplit les exigences B-s1,d0 si le panneau en                        contreplaqué est perforé ?  
             - Du contreplaqué lisse B-s1,d0 ne signifie pas que le                                   contreplaqué perforé est certifié B-s1,d0.  

Comparer l'imprégnation contre les incendies à une peinture de protection contre les incendies

Nous ne parlerons pas des différences dans le détail, il existe cependant quelques facteurs que vous devez prendre en compte et dont vous devez vous assurer : Ceux-ci comprennent entre autre:

    •   Les tasseaux doivent être peints sur les quatre côtés afin de pouvoir
         répondre aux exigences d'un tel ensemble que l'on retrouve souvent
         sur les plafonds et les murs d'une salle de sport ou de couloirs par
         exemple
    •   Le contreplaqué perforé doit être peint avec de la peinture ignifugé
         sur l'avant et l'arrière et dans chaque trou perforé pour être
         conforme aux exigences en matière de contreplaqué perforé.
    •   L'assemblage sur place est manuel et n'est pas considéré comme              étant contrôlé en termes de produits industriels.

Woodsafe recommande que l'auto-surveillance soit documentée selon la méthode du forage développée par l'association d'intérêts suédoise Nordiskt Brandskyddat Trä (http://www.nordbt.se/) et les instructions de contrôle sur le lieu de travail recommandées par SP/NBT